Deux ateliers organisés par le café associatif « La Commune »

juin 24, 2013

Café La Commune

  • Mardi 25 juin 2013 à 20h, atelier populaire d’Attac 12e « Éradiquer les paradis fiscaux » avec Alain Deneault 
    Les paradis fiscaux si mal nommés sont comme les cancrelats : ils craignent la lumière. Avec la participation d’Alain Deneault, docteur en philosophie, membre d’ATTAC Quebec et du réseau pour la justice fiscale, spécialiste des paradis fiscaux.  Après le débat, buffet partagé garni par les participants.
  • Jeudi 27 juin 2013 à 20h « Les prêts toxiques, une affaire d’État » 
    Le « Mercredi de la Démocratie » aura pour thème : « Socialiser le système bancaire… urgente et impérieuse nécessité économique, sociale, politique et démocratique », avec Patrick Saurin, auteur du livre « Les prêts toxiques, une affaire d’État » (2013)

Pour en savoir plus
Café associatif « La Commune » 3 rue d’Aligre, Métro Faidherbe-Chaligny, Ledru Rollin ou gare de Lyon, Paris 12e http://www.cl-aligre.org

L’association « La Commune Libre d’Aligre » anime depuis le 14 juillet 2007 « La Commune », un café associatif au 3 rue d’Aligre. Un projet qui se veut avant tout fédérateur autour d’une cuisine, à l’image du quartier, convivial, innovant, expérimental… et où la participation de chacun est la bienvenue.

La Commune rassemble dans son projet des associations partenaires : Attac 12, les associations de parents d’élèves FCPE et Petits Baudelaire, l’association des Espagnols du 12ème, Slow Food Bastille, le centre social Relais 59, les clubs Cigale, l’association France Palestine, la Ligue des Droits de l’Homme 12ème, l’association Soleil-club de prévention, le Faubourg des Arts, la Colline Compagnie, l’association des mal voyants des quinze-vingt, l’association France-Amérique Latine, le GEM l’Etoile Polaire, « Sondons les sondages ».

La Commune est ouvert du mardi au samedi de 11h à 23h et parfois le dimanche (cf les programmes mensuels).Pour nous joindre : 01 43 41 20 55 (plutôt de 11h à 13h). Mail : lacommune.aligre@orange.fr

Publicités

Retraites : assez de mensonges, place à un vrai débat !

juin 20, 2013

Communiqué Attac-Fondation Copernic

Une obsession récurrente anime les gouvernements depuis vingt ans : réformer les retraites. En France, le gouvernement Hollande-Ayrault projette une quatrième réforme à l’automne prochain en raison de trois arguments qui sont de faux prétextes : il y aurait un déficit plus important que prévu des caisses de retraites ; on vit plus longtemps et il faudrait travailler plus longtemps ; la Commission européenne l’exige pour ramener les déficits publics à 3 % du PIB. Le rapport présenté par Mme Yannick Moreau propose des solutions qui sont dans le droit fil des réformes précédentes ayant conduit à une diminution importante du montant des pensions sans résoudre aucun problème à long terme.

1) Les déficits annoncés des caisses de retraite (autour de 14 milliards en 2012, environ 20 en 2020) n’ont rien à voir avec le vieillissement de la population, il sont dus, pour des montants équivalents, à la crise qui bloque l’activité, l’emploi et les cotisations sociales. Poursuivre les politiques d’austérité ne peut qu’aggraver la situation. Les injonctions de la Commission européenne pour accomplir des « réformes structurelles » sont mortifères.

2) Obliger à travailler plus longtemps, soit en allongeant la durée de cotisation, soit en retardant l’âge de la retraite, soit par les deux moyens à la fois, alors qu’un chômage croissant sévit, est aussi cynique qu’absurde : comme les emplois se raréfient, ces nouvelles obligations ne pourront être satisfaites et se solderont pour les salariés hommes et femmes par une diminution de leurs futures pensions, et une incitation, à condition d’en avoir les moyens, à recourir aux assurances privées pour s’assurer un complément de retraite. De plus, elles s’inscrivent dans un modèle de développement productiviste arrivé aujourd’hui dans une impasse, mais qui condamne les individus à travailler toujours plus.

3) Les propositions du rapport Moreau font mine d’appeler toutes les catégories à faire des efforts, mais on voit bien que l’essentiel sera mis sur le dos des salariés et des actuels retraités. En prétextant tendre vers l’unification des différents régimes de retraite, notamment entre ceux du public et du privé, ce rapport prévoit l’alignement par le bas. Il oublie qu’avant les réformes qui ont déjà eu lieu, à salaire identique, les retraités du public et du privé connaissaient un taux de remplacement égal à 75 %, bien qu’obtenu par des modes de calcul différents. Il fait aussi silence sur les véritables inégalités, notamment entre hommes et femmes, très importantes dans la vie active, et qui sont aggravées lors du passage à la retraite. Enfin, ce rapport fait le silence complet sur le bond en avant des revenus du capital qui plombent l’activité, l’investissement, l’emploi et la protection sociale. Au bas mot, le « surcoût » du capital pour la société se chiffre à 100 milliards d’euros de dividendes supplémentaires par an, en comparaison avec l’époque précédant l’ère néolibérale. Quand une véritable réflexion sur ces données infléchira-t-elle les politiques sociales à venir ?

Attac et la Fondation Copernic proposeront une action collective à tous leurs partenaires pour qu’un vrai débat de société s’amorce enfin sur la retraite et la place du travail dans la vie.

Paris, le 11 juin 2013


Signez la pétition des chômeurs et précaires !

juin 10, 2013

cliquez pour signer la pétition des chômeurs et précaires

Chômeurs et précaires en marche pour nos droits !

Nous, chômeurs, chômeuses et précaires, proposons des mesures d’urgence que le gouvernement a, jusqu’à ce jour, refusé de discuter. Nous, chômeurs, chômeuses et précaires, pour qui les portes du « dialogue social » sont toujours fermées, souhaitons que nos propositions concernant Pôle emploi et la négociation Unédic soient entendues. Nous, chômeurs, chômeuses en fin de droits à l’assurance chômage, demandons l’indemnisation de toutes les formes de chômage. Nous, salariés et salariées des entreprises menacées de fermeture nous voulons un autre avenir que l’inscription au chômage tandis que dans les services publics la pénurie d’effectifs et de moyens remet en cause la qualité du service. Nous, femmes en emploi précaire et CDD à temps partiels, demandons que la précarité soit bannie de l’univers du travail. Nous, chômeurs, chômeuses sans-logis, mal-logés/es, exigeons l’arrêt des expulsions, la baisse des loyers et le respect de nos droits. Nous, immigrés/es sans-papiers, demandons la régularisation pour vivre et travailler dignement en France. Nous, chômeurs, chômeuses et précaires, étudiants, étudiantes ne pouvons attendre indéfiniment « l’inversion de la courbe du chômage » tandis que nous vivons avec des revenus en dessous du seuil de pauvreté. Nous, chômeurs et salariés solidaires, réclamons le respect du droit au travail pour toutes et tous, notamment par la réduction du temps de travail à 32 heures. Nous, salariés/es et retraités/es, refusons que le gouvernement fasse payer le chômage à l’ensemble de la société par une politique d’austérité tandis qu’une minorité profite des paradis fiscaux et s’enrichit sans retenue. Nous, chômeurs, chômeuses et précaires, ensemble, avec le soutien des salariés/es solidaires, parce que nous refusons la fatalité du chômage, nous marcherons sur Paris pour que le Premier ministre ouvre le dialogue et réponde à nos propositions. Nous, chômeurs, chômeuses, précaires, salariés/es, étudiants/e et retraités/es, tous et toutes solidaires , nous ne voulons pas la courbe du chômage inversée mais le chômage supprimé ! Moi, citoyen-n-e solidaire de la marche des chômeurs et précaires 2013, je soutiens leur initiative en signant la pétition!


Altersommet, 7-9 juin Athènes : Pour une autre Europe, démocratique, solidaire, écologiste

juin 9, 2013

Toutes et tous ensemble contre la Troïka !

L’Altersommet pour une autre Europe, démocratique, solidaire, écologiste s’est tenu à Athènes du 7 au 9 juin Athènes… Pour en savoir plus

12dsc00672dsc00658dsc00673dsc0071911


Au cinéma le Kosmos en juin… deux films à ne pas manquer !

juin 8, 2013

Le Cinéma Kosmos propose en ce beau mois de juin deux films qui parlent… du travail.

  • LA SAGA DES CONTI brLe premier est « LA SAGA DES CONTI » (le 11/06 à 20h30) dont la projection sera suivi d’une rencontre et d’une discussion avec Xavier Mathieu
  • Le deuxième film est « ENTRÉE DU PERSONNEL » (le 17/06 à 20h30). Manuela Frésil, la réalisatrice sera présente pour débattre avec nous.

«LA SAGA DES CONTI ,  c’est une lutte, qui au-delà des personnalités pose des problèmes de fond et est d’une actualité brûlante : les licenciements boursiers, la criminalisation de l’action syndicale, l’ANI et par dessus, demandée par l’Union Européenne  une nouvelle « réforme du marché du travail » car l’ANI ne leur suffit pas !» nous dit Jean-Claude Chailley qui sera là pour introduire la séance au nom de l’UL CGT et à la demande du Kosmos.

On compte sur vous pour être présentEs en nombre pour les films et les débats, afin de contribuer chaleureusement, échanger nos analyses et nos propositions !


AUSTERITY KILLS [Troïkatastrophe]

juin 7, 2013

L’austérité tue ! … la Parisienne libérée