De quel bord est ce gouvernement ? De l’importance du plumeau… et du balai !

avril 26, 2013

De quel bord est ce gouvernement ? La question se pose-t-elle vraiment après tous ses reniements, après toutes ses trahisons ?

Frédéric Lordon n’a pour sa part pas de doutes, prenez le temps de lire cette chronique de son blog sur le site du Monde Diplo, il écrit comme d’habitude avec des accents ampoulés de « maire de Champignac » mais ce qu’il envoie est rafraîchissant et bien sentie : « Le balai comme la moindre des choses. »

Quant à Laurence Parisot elle n’a pas eu moins de doutes dans sa dernière intervention sur France-Inter ce 25 avril. Allez ici et écoutez un peu les couplets qu’elle nous chante pendant près de 9 minutes, entre 6′ 30 et 15′ 15.

Morceaux choisis (d’autres perles sur le site du MEDEF) : « Egalement interrogée sur l’abandon par le gouvernement du projet de loi d’amnistie sociale, Laurence Parisot a déclaré « nous sommes très soulagés et saluons la sagesse du gouvernement et de la majorité sur cette question. L’amnistie sociale, telle qu’elle avait été envisagée était profondément choquante. » Pour Laurence Parisot cela montre « la reconnaissance par le gouvernement de la vertu du dialogue social ».

Choquante Parisot, l’amnistie des femmes et des hommes, des syndicalistes qui se battent pour leur emploi et leur dignité ? Profondément choquante, quand les plus riches, la finance et le patronat se gobergent de niches fiscales, de prêts, aides et subventions, des 20 milliards du CICE, des 80 milliards d’évasion fiscale et de fraude à la TVA sur fond de massacres de salariéEs et de précaires… ? Les patrons sont soulagés de « la sagesse du gouvernement » dis-tu. Et avec ça vous prendrez bien une dizaine de minutes de radio, une petite tranche du service public…

L’ANI crapuleux est à peine voté que déjà le patronat s’en délecte ! Dialogue social mon c.. ! 

DU BALAI !!! 

Comme le disait Alexandre Vialatte : « l’homme n’est que poussière, c’est dire l’importance du plumeau » 

—————–

Publicités

Petit manuel pratique d’évasion fiscale

avril 18, 2013

Filiales dans des paradis fiscaux, montage de sociétés offshore, utilisation de prête-noms pour cacher les bénéficiaires réels de compte cachés : les journalistes du Monde ont enquêté à partir des documents fournis par le ICIJ, (Consortium International de Journalisme d’Investigation) sur ce qu’on appelle l’affaire « Offshore Leaks »… 

Mais voyez plutôt cette vidéo qui démonte les rouages de l’évasion fiscale.


ANI, la LDH s’adresse aux parlementaires.

avril 15, 2013

Dans une lettre de son président Pierre Tartakowsky, la ligue des droits de l’homme s’adresse à l’ensemble des députés et sénateurs concernant l’Accord national interprofessionnel (Ani).

Logo pdf2


Dormez tranquilles… la loi sur l’emploi est adoptée

avril 11, 2013

Et voilà c’est plié comme on s’y attendait. le Front de Gauche – conséquent – à voté contre, ainsi que quatre députés socialistes, ce qui mérite d’être souligné (et leur vaudra des indulgences, le jour du Grand Soir). 

Les Verts se sont abstenus (il faut bien ménager ses sièges… mais qui ne dit rien consent… on sent quoi ?) avec 35 députés socialistes.

Pour l’anecdote, le Parti Socialiste est décidément taquin et sait maintenir les traditions de franche rigolade (Piste aux étoiles, Grosses têtes, blagues Malabar, Rire et chansons… ) : deux députés socialistes ont voté contre alors qu’ils voulaient voter pour. Les futurs massacréEs de cette loi apprécieront le vote de buvette de ces deux éluEs populaires.

Lire ce court article de Bastamag : La loi sur l’emploi adoptée… avec la bienveillance de l’UMP


Après Cahuzac : stoppez l’évasion fiscale !

avril 6, 2013

Cinq mesures clés pour en finir avec la complaisance. Signez l’appel lancé par attac au président de la République. 18 000 signatures déjà ! Signez la pétition ici

Lettre ouverte à François Hollande

Monsieur le président,

L’affaire Cahuzac révèle brutalement à tous les citoyens la négligence et même la complaisance de nos dirigeants vis-à-vis de l’évasion fiscale. Pourquoi l’administration fiscale a-t-elle perdu 25 000 agents depuis 2002 ? Pourquoi le nombre de vérifications approfondies de situations personnelles a-t-il chuté de 12 % entre 2006 et 2011 ? Pourquoi laisse-t-on chaque année 60 à 80 milliards d’euros échapper à l’impôt, tout en prétextant les déficits publics ainsi creusés pour sacrifier les retraites, les allocations sociales, les emplois publics, les investissements écologiques d’avenir ?

M. le président, assez de discours, prenez sans tarder cinq mesures clés pour en finir avec la complaisance :

  • embauchez sous 12 mois au moins 1 000 agents de contrôle fiscal pour renforcer les 5 000 vérificateurs actuellement en poste. Chacune des nouvelles recrues rapportera à l’État au moins 2,3 millions d’euros par an grâce aux redressements fiscaux opérés, soit 40 fois le montant de son traitement !
  • exigez des banques la communication de l’identité de tous les ressortissants français détenteurs de comptes à l’étranger. La loi FATCA oblige depuis début 2013 tous les groupes bancaires opérant aux Etats Unis à communiquer sur demande du fisc américain les données concernant ses ressortissants: ce n’est qu’une simple question de volonté politique !
  • établissez, en lien avec les associations spécialisées, une liste crédible des paradis fiscaux, ces trous noirs de la finance occulte et de la corruption
  • donnez 12 mois aux banques opérant en France pour fermer leurs filiales dans ces territoires, sous menace de retrait de la licence bancaire. Les banques françaises ont 527 filiales dans les paradis fiscaux dont 360 pour la seule BNP Paribas !
  • imposez le « reporting par pays » aux multinationales établies en France : cette transparence sur le chiffre d’affaires, les bénéfices et les impôts payés dans chaque pays permettra au fisc de déjouer les manipulations des prix de transfert entre filiales des multinationales et d’en finir avec l’évasion fiscale qui permet à Total ou Google de ne payer quasiment aucun impôt sur les bénéfices.

Le changement, c’est maintenant ou jamais !


Le plan de bataille des financiers

avril 2, 2013

Tout va bien ! Tout se déroule tel que les banquiers et l’Europe des marchés l’ont voulu et prévu.

Un petit retour de plus d’un an en arrière pour se rendre compte que les mesures austéritaires du gouvernement Hollande et la remise en cause du droit du travail viennent de loin… les financiers les avaient dans leurs plans depuis longtemps. On ne peut qu’admirer les capacités divinatoires du banquier dans cette vidéo*  (merci à  Guillaume de nous l’avoir rappelée) qui date d’avant les élections de 2012 !

On savait Hollande et son équipe dociles, tout acquis à la finance, on a là une fois de plus la démonstration de leur cynisme calculateur sans bornes et de leur servilité depuis 30 ans.

Cet article en ligne du magazine Le Point (daté d’avril 2012) en donne un aperçu rapide. Vous y trouverez également le lien vers le document (en anglais) dont il est question dans la vidéo.