STOP ANI !

mars 30, 2013

Un communiq du collectif STOP ANI : Mardi 2 avril : Appel à diffusion du « 4 pages » partout en France. 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour télécharger le tract en PDF :————————Page 1 tract 4 pages_1
Objectif, plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires en Région Parisienne avec 4 rendez-vous de diffusion massive :
– 7h30/9h
Gare du Nord (RDV 7h30 avant répartition dans la gare : parvis devant la verrière)
Gare St Lazare (RDV 7h30 avant répartition dans la gare : grande entrée côté rue de Rome)

– 17h/19h
Gare de l’Est (RDV 17h avant répartition dans la gare : entrée face à la gare, côté rue d’Alsace)
Gare de Lyon (RDV 17h avant répartition dans la gare : au pied du beffroi).

Appel aux organisations du Collectif : Besoin du maximum de militant-e-s !


L’ANI décrypté en 4 minutes

mars 26, 2013

Un nouvel épisode de la série, « On vous fait un dessin » sur le contenu de l’Accord national interprofessionnel (ANI) conclu, le 11 janvier 2013, entre le Medef, la CFDT, la CFTC, la CFC-CGC mais refusé par la CGT et FO et qui sera bientôt débattu à l’Assemblée nationale.


13 raisons de se mobiliser contre l’accord MEDEF

mars 20, 2013

Nous mettrons très bientôt sur notre blog, la retranscription de l’intervention de Gérard Filoche à Fontenay. En attendant, retrouvez ses principaux arguments en son et images. 

Repris de la page du site « Les dessous de Bruxelles » de notre ami Frédéric Lemaire et d’une vidéo de nos amis de Banyulsinfo, voici l’intervention que Gérard Filoche, ancien inspecteur du travail, a fait le 14 mars à Argelès-sur-Mer pour décrypter l’accord passé entre le MEDEF et la CFDT, la CFTC et la CGC sur l’emploi (ANI ou accord national interprofessionnel). 

Ci-dessous un petit découpage par thème de cette intervention pédagogique et mobilisatrice !

Rendez-vous ici pour suivre la totalité des 14 parties de l’intervention de Gérard Filoche 

Introduction :

Filoche1

« La liberté de penser s’arrête là où commence le droit du travail », « La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail ne le serait-il pas ? »
Autant de citations de Laurence Parisot, présidente du MEDEF, qui pourraient figurer en exergue de l’ANI…

————————————–

1 –La taxation des contrats courts :

Filoche2

l’idée consiste à taxer les contrats courts afin de les rendre moins attractifs pour les employeurs. Compte tenu des exonérations, cette taxation ne s’appliquera qu’à 20% des contrats courts. En plus, cette taxation est bien trop faible pour être dissuasive ! Les comptes du MEDEF sont bons…

————————————–

2 – Le plancher horaire pour les temps partiels :

Filoche3l’idée consiste à poser un minimum horaire légal de 24h pour lutter contre les temps partiels très courts. Il s’agit pourtant d’un véritable plancher-passoire : il ne s’applique pas aux salariés déjà à temps partiel. Les moins de 26 ans ne seront pas concernés. Enfin, l’employeur pourra faire pression sur le salarié à l’embauche pour qu’il rédige une demande d’exception…

————————————–

3 – Les complémentaires santé pour les petites entreprises :

Filoche4celles-ci seraient payées à moitié par les employeurs, à moitié pour les salariés, pour un panier de soin réduit. Les entreprises pourront, à terme, avoir la possibilité de recourir au privé pour ces complémentaires sans passer par l’URSSAF, en court-circuitant la protection sociale…

————————————–

4 – Droits rechargeables pour le chômage :

Filoche5il s’agirait de permettre aux chômeurs qui retrouveraient temporairement du travail de conserver leurs droits. Mais cette mesure est renvoyée aux négociations autour de la réforme de l’UNEDIC fin 2013. Par ailleurs, il est bien mentionné qu’elle ne devrait pas occasionner d’augmentation des dépenses…

————————————–

5 – Présence de salariés au Conseil d’administration des entreprises :

Filoche6sur les 1 200 000 entreprises en France, cette mesure en concerne… 229, soit les entreprises de 10000 salariés avec au moins 5000 en France. Le représentant au CA ne devra pas avoir d’autres mandats, sera soumis à confidentialité, et on ne sait pas encore comment il sera désigné…

————————————–

6 – La mobilité volontaire… ou la « soumission librement consentie »

Filoche7L’ANI permet aux employeurs de s’entendre avec leurs employés pour organiser leur mutation vers un poste « similaire » dans une autre entreprise. Il permet aussi d’organiser des mutations au sein de l’entreprise, sur signature d’un accord d’entreprise.

————————————–

7 – Une remise en cause de l’ordre social républicain.

Filoche8Dans le fil des lois Fillon, mais allant plus loin encore, l’ANI bouscule la hiérarchie des normes (« la hiérarchie des sources de droit ») : les accords d’entreprises pourront déroger aux conventions collectives, voire à la loi si elle le prévoit… si bien que par exemple dans le cas d’une mutation, le contrat du salarié ne le protégera alors plus de cet accord d’entreprise.

————————————–

8 – Le chantage du pacte dit de « maintien de l’emploi ». 

Filoche9

Durcissant la loi Warsmann de mars 2012, les fameux pactes de maintien de l’emploi prévoient que les entreprises en « difficulté conjoncturelle » puissent organiser des variations d’horaire ET de salaire pendant deux ans sur signature d’un accord d’entreprise… Un véritable pacte de chantage à l’emploi.

————————————–

9 – De nouveaux critères de licenciement. 

Filoche10Des critères sociaux et de charge de famille existaient dans le code du travail pour éviter que les salariés plus fragiles soient licenciés. Désormais, c’est un critère de « compétence », laissé à l’appréciation du patron…

————————————–

10- Des plans sociaux aux petits oignons. 

Filoche11

Pour la mise en place de plans sociaux, les employeurs consultent leurs CE, passent un accord d’entreprise, et en 21 jours le plan social prend effet. En cas d’impossibilité d’accord d’entreprise, la DIRECCTE (administration) peut homologuer ou non le plan social ; en cas de non-réponse dans les 21 jours, le plan social sera validé de fait.

————————————–

11 – L’encadrement des recours aux prud’hommes, ou la deuxième mort de la lingère de Chamonix. 

Filoche12

Avec l’ANI, les recours aux prud’hommes seront encadrés, prescription, indemnités plafonnées pour « sécuriser » les employeurs…

———————————————————-

12 – L’ANI représente un pas de plus vers la déstructuration du droit du travail

Filoche13

dans la foulée du CPE, CNE et de la rupture conventionnelle. Désormais, les employeurs ont de nouvelles possibilités pour licencier sans motif !

————————————–

————————————–

13 – Nous sommes majoritaires contre l’ANI ! 

Filoche14

L’ANI a été signé par des syndicats minoritaires. Les grandes mobilisations contre le CPE, contre les retraites ont montré que des victoires sont possibles sont contre la déstructuration du droit du travail et de la protection sociale.


Chypre : les oligarques européens doivent payer

mars 19, 2013

Un communiqué d’ATTAC sur la crise bancaire à Chypre

Chypre connaît une crise bancaire à l’échelle irlandaise ou islandaise: un systeme bancaire en faillite, dont l’Union européenne exige le sauvetage par les contribuables. L’Irlande et l’Islande avaient pris des décisions radicalement opposées, l’une favorable aux banques, l’autre aux citoyens. Chypre prend une troisième voie qui sera riche d’enseignements.
L’Irlande avait obéi à l’UE et reporté la totalité des dettes de ses banques sur les citoyens pour éviter des pertes aux autres banques européennes. Elle a connu une explosion du chômage et les Irlandais ont recommencé à émigrer.
L’Islande, elle, sous la pression des mouvements sociaux et manifestations citoyennes, a refusé d’endosser les pertes de ses banques. Bravant l’UE et le FMI, elle a laissé ses banques faire faillite en préservant les petits et moyens déposants. Ce sont les clients étrangers attires par des taux d’intérêt élevés et les créanciers des banques qui ont subi les pertes. L’Islande connaît aujourd’hui une bien meilleure situation économique, et la Cour de justice de l’AELE (association européenne de libre-échange) a validé juridiquement sa décision.
En finançant le sauvetage de ses banques par un prélèvement progressif sur les avoirs bancaires, Chypre innove radicalement. L’objectif de la Commission, poussée par le gouvernement allemand, est double: faire payer les oligarques russes 1 – on ne peut pas le regretter – et épargner les oligarques européens, c’est-à-dire les actionnaires des banques européennes, qui ont imprudemment prêté aux banques chypriotes.
Cette décision est évidemment inacceptable pour les petits et moyens déposants, spoliés pour une affaire qu’ils ne comprennent pas et dans laquelle ils n’ont aucune responsabilité. Ils doivent être exonérés d’une mesure qui ne doit toucher que les plus riches. Elle est également inacceptable du fait qu’une nouvelle fois, les créanciers imprudents sont sauvés par l’argent du public.
En revanche, que l’Union européenne valide une taxe exceptionnelle et progressive sur les grandes fortunes pour rembourser la dette des banques constitue un précédent très intéressant. Il est donc possible de faire payer les riches par une méthode ô combien expéditive, un prélèvement direct voté par le Parlement sur les avoirs bancaires, y compris les produits financiers.
Le réseau des Attac d’Europe demande depuis plusieurs mois la mise en place d’une taxation exceptionnelle sur les grandes fortunes pour réduire les besoins de financement des États. Le précèdent chypriote, avec toutes ses limites, montre qu’il suffit d’une volonté politique.
Attac France,
18 mars 2013

1 Chypre est un paradis fiscal, ses banques recyclant des capitaux venus de l’étranger, et la taxation prévue des dépôts devrait porter un sérieux coup à l’un des paradis fiscaux de l’Union européenne.


Appel du collectif «solidarité France-Grèce pour la santé»

mars 19, 2013

Les politiques d’austérité néolibérales imposées par la Troïka avec la complicité des gouvernements en place mènent la Grèce au désastre, mettant en danger la santé et la vie de la population. On assiste ainsi à la recrudescence des dépressions, à la prolifération de pathologies telles que l’hypertension, les maladies cardiaques, le cancer, ainsi qu’à la réapparition de maladies pendant longtemps disparues, comme la tuberculose et le paludisme.

Le chômage est aussi cause d’une mortalité accrue. En même temps, de nombreuses catégories de la population, notamment celles qui sont les plus vulnérables : enfants, femmes enceintes, familles monoparentales, malades chroniques, migrants, personnes dépendantes, personnes handicapées… sont en danger, étant privées de soins et de suivi adéquats. Lire le reste de cette entrée »


Catastroïka au Kosmos le 25 mars

mars 11, 2013
catastroika
Projection du film Catastroïka, suivie d’un débat avec YORGOS MITRALIAS, journaliste grec et militant, au cinéma Le Kosmos, le 25 mars à 20h30.

 Aris Hatzistefanou, et Katerina Kitidi, les créateurs de Debtocracy, un documentaire sur l’histoire de la dette grecque vu par des millions d’internautes à travers le monde, proposent Catastroika, un film coproduit par le public.

A partir des exemples de privatisations d’entreprises publiques dans des pays développés (Russie, Grande-Bretagne, etc.), Catastroïka essaie de prévoir ce qui va se passer si le même modèle s’applique à un pays sous surveillance économique comme la Grèce. En effet, la « troïka » (le Fonds monétaire international, la Commission européenne et la Banque centrale européenne) impose des privatisations gigantesques à la Grèce au prétexte de réduire la dette.  Est-il possible de résister ? Quelles sont les solutions ?

Le Kosmos et le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique (CAC 94 Nord) vous proposent de débattre avec Yorgos Mitralias, journaliste et militant, venu tout spécialement de Grèce.

Le Kosmos, 243 ter, avenue de la République, 94120 Fontenay-sous-Bois. Bus 118, arrêt André-Tessier.

http://www.catastroika.com/detailsfr.php?id=215&type=s
Aris Hatzistefanou, l’un des réalisateurs de Catastroïka, sera en tournée en France jusqu’au 23 mars, pour une série de projections-débats. 19 mars : Strasbourg – 20 mars : Toulouse – 21 mars : Lyon – 22 mars : Grenoble – 23 mars : Paris

5 mars contre l’ANI

mars 6, 2013

Des vues de la manif du 5, à Paris :

——————————

200 000 manifestants crient la « régression sociale, ça suffit » . Commentaires et vidéos sur le site de L’Humanité

—————————————————-

Bernard THIBAULT (Secrétaire général de la CGT) et Jean-Claude MAILLY (Secrétaire général FO) ce mardi 5 décembre sur France-Inter s’expriment et appellent à la mobilisation contre le projet de loi sur la sécurisation de l’emploi :

—————————————————

Jean-Luc Mélenchon ce mardi matin 5 mars s’exprimait largement sur RTL à propos des aspects néfastes et antidémocratiques de l’accord MEDEF- directions syndicales minoritaires :