Actions, tracts, diffusions pour la manif du 30

septembre 27, 2012

Des autocollants (6500 environ) et bandeaux A3 (plusieurs milliers) sont disponibles en quantité au siège d’Attac (villa du moulin Dagobert, au niveau du 23, rue voltaire dans le 11ème).

Les autocollants, chacun peut en coller un peu partout, dans le métro, dans son quartier, c’est le moyen le plus simple et efficace pour annoncer la manif du 30 !

Des tracts sont aussi dispo mais en quantité restreinte (4000). Quoiqu’il en soit, n’hésitez pas à venir vous servir, il faut faire passer le mot !

Publicités

ça bouge en vue de la MANIFESTATION du 30 septembre ET ENSUITE !!!

septembre 23, 2012

La mobilisation se poursuit en vue de la MANIFESTATION du 30 septembre ET APRES !

Le 30 septembre doit être un succès pour marquer la volonté populaire contre ce Pacte scélérat et imbécile mais ce sera aussi le point de départ des mobilisations à suivre qui sont nombreuses. C’est dans la lutte que nous gagnerons et ferons plier les ultra-libéraux et la troïka (BCE, Commission, FMI) tout à leur service.

Un extrait ci-dessous, cliquez sur le lien marqué en bleu au-dessus pour accéder à l’entretien complet.

« … Le vote du Parlement interviendra dans la première quinzaine d ‘octobre, et l’enjeu est pour nous de délégitimer ce vote aux yeux de l’opinion publique. Mais il s’agit surtout de préparer la suite : le vote du budget, fin octobre, et la construction d’un mouvement social européen à partir de la réunion des mouvements sociaux à Florence mi-novembre. Nous proposons en particulier la mise en place d’un tribunal européen de la dette et de l’austérité pour construire du commun entre les résistances sociales qui émergent partout en Europe. »


Le Pacte Budgétaire expliqué en 3 minutes

septembre 20, 2012

Cliquez sur l’image pour déguster cette nouvelle vidéo qui en quelques minutes explique le nouveau Traité européen (TSCG dit aussi Pacte Budgétaire).


l’imposture démocratique, l’imbécillité et l’immoralité du TSCG

septembre 19, 2012

De partout, les avis convergent pour dénoncer l’imposture démocratique, l’imbécillité et l’immoralité du TSCG (Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance) alias Pacte Budgétaire. Nous vous invitons à lire cette bonne tribune, une contribution de plus, critique et synthétique sur le Pacte Budgétaire et ce qu’il cache :

Le Pacte budgétaire européen, un traité immoral et stupide !

Ci-dessous des extraits de cette tribune qui résument les 16 articles du Traité en 5 points importants :

« – 1. Règle d’or : le déficit budgétaire hors éléments exceptionnels et intérêts de la dette ne doit pas dépasser 0.5% du PIB.
– 2. Surplus à la règle d’or (!) : pour les pays dont la dette est supérieure à 60% du PIB (presque tous), ils doivent en sus, chaque année, réduire l’écart entre leur dette et la norme de 60% de 1/20 chaque année: en langue non technocratique, la France devra faire un effort budgétaire supplémentaire de 1.5% chaque année et l’Italie de 3% ! … »
– 3. La règle d’or sera inscrite « de préférence », dans la Constitution. A défaut, un texte de loi suffira si sa valeur juridique garantit qu’il ne sera pas remis en cause.
– 4. Sanctions quasi automatiques pour les déficits jugés excessifs supérieur à 3% du PIB. Désormais un pays qui violera cette Règle sera exposé à des sanctions sauf si 72% des votants au Conseil Européen vote contre ces sanctions! On rappellera en passant que le déficit public de la France pour 2011, année de croissance, a été de 5,2%, celui de l’Italie de 3,9%, celui de l’Espagne de 8,5%
Si le pays est sanctionné, la Commission interviendra dans l’élaboration du budget d’un Etat pour demander des « réformes structurelles » (article 5 du Pacte Budgétaire Européen). 
– 5. Sanctions de la Cour de justice européenne : la Cour de justice européenne vérifiera la mise en place de la Règle d’or. Elle pourra être saisie par un ou plusieurs États (qui se « surveillent » les uns les autres…) et après examen, infliger une amende allant jusqu’à 0,1% du PIB du pays fautif. (2 Milliards d’euros pour la France)”


Urgences mobilisation – manif du 30 – infos

septembre 14, 2012

 

Chères amies, chers amis,

En imposant l’austérité à marche forcée, le nouveau Traité budgétaire (soumis à ratification début octobre au Parlement) menace de plonger davantage l’Europe dans la crise économique, sociale et environnementale.

C’est pourquoi le Collectif pour un audit citoyen et de nombreuses organisations associatives, syndicales, politiques ont décidé de lancer ensemble une campagne unitaire : « pour une Europe solidaire, NON au Traité d’austérité ».

Une pétition unitaire est déjà disponible, à signer et diffuser massivement : http://www.avaaz.org/fr/petition/NON_a_lausterite_perpetuelle_en_Europe_3/

  • Et ce n’est qu’un début ! Vous pouvez vous mobiliser :

En participant à la grande manifestation unitaire à Paris, le 30 septembre à 13h30, au départ de Nation.

Les collectifs locaux d’audit citoyen participent à l’organisation de transports et de bus pour la manifestation unitaire (consulter la liste des collectifs locaux). N’hésitez pas à vous renseigner en contactant l’adresse contact@stopausterite.org. Une cartographie est prévue pour faciliter la diffusion de l’information.

Plus d’information à suivre sur le site de l’audit citoyen et le site de campagne unitaire : http://stopausterite.org

  • En interpellant directement vos députés

Deux possibilités complémentaires : au niveau individuel, envoyer un mél et dans le cadre d’un collectif local, rédiger une lettre papier avec demande de RDV auprès des parlementaires de votre circonscription.

Vous pouvez inciter vos amis, collègues, proches à faire de même. Toutes les informations sont ici : http://www.audit-citoyen.org/?p=2973

  • En organisant des réunions publiques et en diffusant du matériel militant.

Si vous souhaitez organiser une réunion publique, vous pouvez envoyer un mail à nikolaz@audit-citoyen.org pour les demandes d’intervenants, et materiel-militant@audit-citoyen.org pour les demandes de matériels (tracts, 4P, affiches…).

Vous pouvez notamment commander l’affiche et le tract (recto et verso) de la manifestation.

D’autres initiatives locales et nationales sont à suivre courant septembre et octobre. Restez informés en vous connectant sur le site de l’audit citoyen et celui de la campagne unitaire !

Solidairement,

L’équipe de campagne Pacte budgétaire


Communiqué Résistance Sociale / Convergence Services Publics

septembre 13, 2012

Communiqué Résistance Sociale / Convergence Services Publics

TOUS A LA MANIFESTATION 30 SEPTEMBRE A PARIS

CONTRE LA RATIFICATION DU PACTE BUDGÉTAIRE

(TSCG, Traité pour la stabilité, la Coordination, la Gouvernance de la zone euro)

Pour défendre nos services publics et nos acquis sociaux

APPEL POUR UN REFERENDUM

Depuis le début de l’année 2012, Résistance Sociale et la Convergence de Défense et Développement des Services Publics mènent une campagne et font signer une pétition contre la ratification du Pacte budgétaire. Plusieurs milliers de militants associatifs, syndicaux, politiques l’ont signée.

Aujourd’hui, le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, déclare « qu’un grand pays, quand il donne sa parole, doit la respecter ». En conséquence il appelle à la ratification par voie parlementaire et à l’application du Pacte budgétaire, de sa « règle d’or ». Il n’a pas été « recadré »,

 C’est faux et antidémocratique

  • Non, la France n’a pas donné sa parole. Ni le Parlement, ni le peuple par référendum n’ont ratifié ce Traité. Nicolas Sarkozy avait déclaré que sa réélection vaudrait approbation du Traité. Sa défaite est un refus, pas un plébiscite pour le traité et sa politique d’austérité !
  • Si une nouvelle majorité ne peut pas changer les choix de la précédente, alors il ne fallait pas se faire élire pour le « changement »

François Hollande, lui, a donné sa parole : Proposition N° 11 :

« … Je renégocierai le traité européen issu de l’accord du 9 décembre 2011 en privilégiant la croissance et l’emploi, et en réorientant le rôle de la Banque centrale européenne dans cette direction. »

Le traité « Merkozy » n’a pas été renégocié, ni modifié d’une virgule.

Le respect de la République, de la souveraineté populaire, passe par un débat national et un référendum.

La défaite de N Sarkozy, le fait que F Hollande jugeait nécessaire de renégocier le traité devraient suffire à ne pas le ratifier ou à le soumettre au référendum. Ce traité retirerait le pouvoir budgétaire au Parlement qui deviendrait une coquille vide. C’est une remise en cause majeure de la souveraineté populaire ; Seul le peuple peut la décider.

Pacte budgétaire et « pacte de croissance » n’ont rien à voir : 

La confusion entre les 2 est volontairement organisée :

    • Le Traité est permanent. Les mesures budgétaires ponctuelles de 120 Md€ – qui ne sont pas un pacte- n’ont aucun rapport
    • les 120 Md€, montant ridicule à l’échelle européenne, ont été décidés bien avant l’élection de François Hollande.
    • La participation de la France au financement est certaine, mais l’emploi ne sera pas forcément en France. D’ailleurs comment parler de croissance quand faute de budget on parle de revenir sur les investissements décidés (Canal Seine-Nord, SNCF…) ?

Le respect par anticipation du Pacte « austéritaire » et de sa règle d’or c’est 30 / 40 md d’euros – voire plus – à dégager dès 2013 soit près de 2000 € par foyer. « ça ne fera pas plaisir » (J Cahuzac)

    • Le seul moyen autorisé par le couple pacte pour l’euro plus / pacte budgétaire, c’est les coupes sur les services publics, la protection sociale, et l’augmentation tous azimuts des impôts et taxes.
    •  Conformément au pacte budgétaire, la « compétitivité », la baisse du « coût » du travail, chère au MEDEF et à l’Union européenne est le maître mot de la rentrée : il faudrait devenir « compétitif » avec les pays à bas salaire comme la Roumanie ou la Bulgarie (SMIC de l’ordre de 150 €)

Nous ne voulons pas de la politique du pacte budgétaire qui a mené la Grèce, le Portugal, l’Espagne, l’Italie…à une catastrophe économique et sociale. Non seulement cette politique est socialement inacceptable, mais tout le monde sait qu’elle mènerait à une récession sans fin, que chaque année serait pire que la précédente.

APPEL A LA MOBILISATION POUR UN REFERENDUM

Au Parlement la droite voterait le Pacte budgétaire car c’est SA politique, négociée et signée par Nicolas Sarkozy !

C’est au peuple de décider de son avenir par référendum.

Plus que jamais nous appelons à la mobilisation contre la ratification du pacte budgétaire

TOUS A LA MANIFESTATION A PARIS LE 30 SEPTEMBRE

MOBILISATION GENERALE POUR UN DEBAT PUBLIC CONCLU PAR UN REFERENDUM


Grande manifestation unitaire le 30 septembre !

septembre 12, 2012

Soumis à ratification tel qu’il a été signé par Nicolas Sarkozy, le Pacte budgétaire est un véritable Traité d’austérité qui aggrave davantage les politiques néolibérales. Nous demandons qu’un large débat démocratique ait lieu afin que les citoyen-es puissent se prononcer à sur ce sujet décisif. Une grande manifestation unitaire à Paris le dimanche 30 septembre, 13h30 à Nation

 

(Cliquez sur l’image pour afficher le flyer pleine taille pour le sauvegarder et l’imprimer)

A l’appel de :

Aitec-IPAM, AC !, ANECR, Attac, CADTM, Cedetim-IPAM, CDDSP, CGT FINANCES, CNDF, Les Économistes Atterrés, Fondation Copernic, Front de gauche – Parti communiste français – Parti de gauche – Gauche unitaire – FASE – République et Socialisme – PCOF – Convergence et Alternative – Gauche anticapitaliste, Jeunes Communistes, Les Alternatifs, Mémoire des luttes, M’PEP, Marches Européennes, NPA, Réseau Éducation Populaire, Résistance Sociale, SNESUP-FSU, Sud BPCE, Transform!, UD CGT 93, 94, 75, 77, Union Syndicale de la Psychiatrie, Union syndicale Solidaires.