AU PRÉTEXTE DE LA « COMPÉTITIVITÉ » 20 Milliards de cadeau au patronat !

Notre collectif CAC 94 Nord vient de produire un tract qui démonte les rouages imbéciles et fallacieux du Pacte de compétitivité, la récession, la casse sociale et les conséquences dramatiques qu’il va impliquer pour la population et tout particulièrement pour les plus démunis.

Téléchargez le tract au format PDF en cliquant ici    Logo pdf2

Téléchargez le tract au format Word en cliquant ici    icône doc Word

_____________________________________________

Ci-dessous le texte du tract :

La France ne serait pas assez compétitive, il nous faut un « choc » car le « coût du travail » serait trop élevé… C’est la fable que veut nous faire avaler le patronat avec la bénédiction du gouvernement.

Compétitivité : de quoi parle-t-on ?

Pour le patronat et les actionnaires, être compétitif c’est générer plus de profits en produisant moins cher queles concurrents étrangers. Leur solution : réduire encore le « coût du travail ». Leur recette ? : transférer massivement les cotisations sociales sur les ménages en augmentant la TVA et en taillant dans les dépenses publiques.

En fait on veut tout simplement nous imposer une nouvelle baisse des salaires et du pouvoir d’achat. Ces « grosses ficelles » sont appliquées de force depuis plus de 20 ans sans autre résultat qu’enrichir davantage les privilégiés ; elles n’ont fait qu’aboutir à la crise financière de 2008 pour l’empirer, en augmentant de façon dramatique la précarité et le chômage.productivité du travail et salaires depuis 59

La question qu’il faut poser est : quelle doit être la finalité de l’économie ? Vendre toujours plus de marchandises à l’étranger ou bien satisfaire en priorité les besoins sociaux et matériels des populations ?

S’il faut parler de compétitivité, prenons d’abord en compte :

· le coût du capital : actuellement les entreprises redistribuent aux actionnaires 9% de la richesse créée, 2 fois plus qu’il y a 15 ans, record historique depuis la Seconde Guerre mondiale ! Au total, les dividendes versés aux actionnaires et les intérêts qu’elles payent aux banques coûtent aux entreprises deux fois plus cher que les cotisations des salariés. Les augmentations des coûts sont là et c’est là qu’il faut prendre !

· la responsabilité du patronat français : obnubilé par les profits à court terme il n’a pas réalisé les investissements nécessaires à la modernisation de l’outil de production ;

· que deux tiers des emplois sont des emplois de services non soumis à la concurrence étrangère, mais qui bénéficieront des mêmes allègements au grand bénéfice des actionnaires ;

Et n’oublions pas :

· que les cotisations sociales et les impôts sont indispensables car ils financent la protection sociale et les services publics comme l’éducation, la santé, la justice, les grands équipements mis à la disposition des industriels … Contrairement aux idées reçues les cotisations baissent en France depuis 30 ans !

· que la productivité de l’heure de travail est élevée en France : sur ce critère la France devance l’Allemagne ;

· que depuis trente ans les salaires, les retraites et les allocations augmentent beaucoup moins vite que la richesse globale

Enfin quelle garantie a-t-on que les entreprises utiliseront la manne qui leur est prodiguée par le gouvernement pour vraiment baisser leurs prix, investir dans la recherche et le développement et non pas rémunérer encore mieux leurs actionnaires ?

Les principales mesures du pacte de « compétitivité »

  • Un crédit d’impôt de 20 milliards pour les entreprises équivalant à une baisse de 6 points des cotisations sociales patronales sur les salaires de 1 à 2,5 smic.
  • 10 milliards de coupe dans la dépense publique (équivalant à 300 000 emplois publics) : baisse du nombre de fonctionnaires, blocage des salaires, coupe dans les dépenses sociales.
  • 10 milliards de hausse des impôts : 7 milliards obtenus par l’augmentation du taux de TVA à 20% et du taux intermédiaire de 7 à 10% (cela concerne les travaux de rénovation du bâtiment, les transports, la restauration, la culture, …) contre une baisse du taux réduit de 5,5 à 5% ! et 3 milliards de fiscalité « écologique » (taxes sur la consommation d’énergie).

L’absurdité économique de la compétitivité

Cette course à la compétitivité dans tous les pays est absurde. Car baisser les coûts salariaux et les dépenses publiques conduit à une réduction de la demande intérieure qui pèse sur les exportations de tous les pays. On aboutit à une spirale infernale débouchant sur la récession généralisée.

C’est cette politique initiée dans les années 1990 qui nous a plongé dans la crise actuelle que patronat, actionnaires et gouvernement veulent poursuivre et accentuer. La logique de la compétitivité c’est la concurrence de tous contre tous, c’est la guerre économique permanente entre les populations aboutissant à un appauvrissement de tous, à la régression sociale et au désastre écologique. Vouloir toujours plus de « compétitivité » est économiquement absurde.

Un autre modèle de développement

Partout en Europe et dans le monde, ce modèle ultra-libéral auquel on nous condamne est synonyme de catastrophe écologique, d’appauvrissement des populations, de chômage et d’émeutes de la faim.

Pour sortir de la crise un autre modèle de développement est possible !

Il faut donner la priorité à la réduction des inégalités, à l’augmentation des salaires et des retraites, au développement des services publics et des biens communs, à la satisfaction des besoins sociaux et à la transition écologique.

CONTRE LA « COMPÉTITIVITÉ » NOUS REVENDIQUONS LA SOLIDARITÉ ENTRE TRAVAILLEURS, ENTRE TRAVAILLEURS ET CHÔMEURS ET LA COOPÉRATION ENTRE LES NATIONS ET ENTRE LES PEUPLES.

Le COLLECTIF POUR UN AUDIT CITOYEN DE LA DETTE PUBLIQUE 94 NORD est soutenu par ATTAC, Union locale CGT, Solidaires, Collectif Front de gauche de Fontenay-sous-Bois, FASE, Gauche anticapitaliste, NPA, Parti communiste, Parti de gauche, Résistance sociale, et des citoyennes et citoyens de Fontenay- sous-Bois, Nogent, Le Perreux, Vincennes, Saint-Mandé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :