Les 6 et 7 octobre : week-end de mobilisation nationale unitaire contre le traité d’austérité

Mettons notre imagination au service de la contestation ! Nous étions plus de 80 000 personnes à défiler à Paris, le 30 septembre, pour manifester, comme en Grèce, en Espagne et au Portugal, le rejet des politiques d’austérité, et nous opposer à la ratification du traité budgétaire européen (TSCG). Pour tou-te-s le combat ne fait que commencer. Prochain rendez-vous: les 6 et 7 octobre, week-end de mobilisation unitaire nationale.

Ci-dessous quelques idées pour réussir dans tous les départements ces deux journées nationales d’actions. Afin de donner une visibilité nationale à la mobilisation, pensez à nous envoyer via contact@stopausterite.org les informations sur toutes les initiatives qui seront alors signalées sur le site http://www.stopausterite.org. Un communiqué de presse en fera le bilan à l’issue du week-end.

Soutenir les luttes contre les politiques d’austérité

Ce samedi 6 octobre, dans le cadre d’une semaine d’action européenne et à l’appel du collectif « La santé en danger », des rassemblements sont prévus partout en France pour exiger un changement profond de la politique de santé publique et de son financement. Il est possible d’organiser des points fixes ou des cortèges en fin de manifestation pour soutenir ce mouvement de défense de la santé avec des banderoles, tracts, affiches qui fassent lien entre la casse de la santé et de la protection sociale et les politiques austéritaires.

Interpellez de manière créative et « spectaculaire » votre député-e/sénateur-trice

Les député-e-s doivent voter en début de semaine prochaine le projet de ratification du traité européen, et les sénateur-trice-s quelques jours plus tard. Organisez des rassemblements devant les permanences des parlementaires de votre circonscription pour leur remettre les lettres et pétitions des citoyen-ne-s qui exigent qu’elles et ils respectent la volonté populaire et défendent l’intérêt général en votant contre le traité. Et pour vous faire bien entendre, n’hésitez pas à vous équiper d’instruments de musique, de sifflets ou de casseroles.

Manifestation ou rassemblement local

Beaucoup n’ont pas pu se rendre à la manifestation parisienne de dimanche dernier. Un rendez-vous local peut permettre de mettre la pression dans votre ville, votre département ou votre région et de donner de la visibilité à notre combat !

Et d’autres idées pour rendre visible la mobilisation nationale contre la ratification du traité

  • Balade/déambulation musicale jusque devant les banques : Les marchés financiers et les spéculateurs sont les premiers responsables de la crise actuelle et des dettes publiques. Pour le rappeler au plus grand nombre, on peut organiser une ballade/déambulation musicale, avec des chansons et des slogans détournant les publicités des banques devant lesquelles la ballade se terminerait.
  • Criées dans les transports : Il pleut ? Si votre ville dispose de métros ou tramways, investissez-les avec des « criées » publiques : un petit groupe de 4-5 personnes qui interpelle les usagers pendant 3-4 minutes sur le traité et en profite pour distribuer des tracts.
  • Occupation de places, installations de banderoles visibles : Une bonne sono, une place décorée des affiches et banderoles unitaires et de chaque organisation engagée localement contre le traité, des prises de parole, un groupe de musique, des scénettes de théâtre : donnons à voir notre force locale et donnons à entendre l’ensemble des arguments. L’animation d’un topo citoyen de 5 minutes ou d’un atelier de lecture sur le traité sont relativement simple organiser, pédagogiques et à l’efficacité garantie. Pensez également à l’endroit le plus visible et osé de la ville pour installer une banderole géante contre le traité !
  • Vente aux enchères des acquis démocratiques et sociaux : Animer la grande vente aux enchères de nos acquis que nous prépare le traité austéritaire : le traité européen est un hold-up libéral de la finance sur nos services publics, nos salaires, nos retraites et notre souveraineté populaire. Pour mieux le contester, mettez-le en scène ! Organisez une scénette de théâtre de rue dans laquelle la troïka (FMI, BCE et UE) avec les chefs de gouvernement décident de mettre aux enchères nos Hôpitaux, nos écoles, notre code du travail et l’Assemblée nationale.
  • Le bras-de-fer des peuples contre le traité austéritaire : Organisez le jeu de la corde basque sur une place publique. D’un côté les représentant-e-s du FMI, de la BCE, de la Commission européenne, des banques privés, actionnaires, gros patrons et spéculateurs de tous poils. De l’autre, les représentant-e-s des peuples d’Europe. Que chacun-e choisisse son camp et que les plus nombreux gagnent ! A la fin « c’est nous k’on va gagner ! »
  • Votation citoyenne : Elles et ils veulent construire l’Europe austéritaire sans les peuples et contre les peuples ? Organisons une votation citoyenne en installant des bureaux de vote avec isoloirs et urnes dans les centres ville ou les places de marchés. Une boite en carton en forme d’urne posée sur une table avec des bulletins, et c’est prêt.

L’équipe de campagne « Pour une Europe solidaire, NON au traité d’austérité ! »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :