Le pacte pour la croissance de Hollande

Un petit résumé d’un papier paru page 3 du Canard de ce 20 juin 2012.

Le pacte pour la croissance en Europe a été présenté par le gouvernement français à Bruxelles, le 14 juin… dans l’indifférence générale…

Il faut dire qu’il est vraiment téméraire en effet : il prévoit de mobiliser 120 milliards au cours des quatre prochaines années. Petit tour de passe-passe, ce n’est pas 120 milliards mais seulement 65 milliards qu’il s’agit de trouver, car il est prévu d’utiliser 55 milliards déjà votés qui dorment dans les tiroirs de Bruxelles attendant le bon vouloir de la bureaucratie.  Pas de quoi faire grogner Merkel.

Quant aux euro-obligations, revendiquées haut et fort par Hollande, elles « ne sont évoquées que dans une feuille de route de dix ans. Autant dire remisées au magasin des accessoires ».

Du côté du gouvernement, notre Moscovici de ministre de l’économie a assuré que la France respecterait l’engagement de réduire son déficit à 4,5 % en 2012 et à 3% en 2013.

Quant à Jean-Marc Ayrault, il  prépare les esprits au coup de bambou en révélant que la situation est beaucoup plus dégradée que prévu. A la question « Faut-il s’attendre à un tour de vis budgétaire et fiscal plus important que prévu en France ? », il a répondu sur la Chaîne parlementaire : « Il faut dire la vérité aux français. la situation est difficile. Nous avons hérité de 600 milliards de dettes supplémentaires et il faut prendre en considération la situation dans la zone euro ».

Le montant de la facture ? Bercy a attendu prudemment le lendemain du second tour des législatives pour l’avouer : il faut trouver 10 milliards de recettes supplémentaires. Où ? on ne sait pas encore, sauf pour la taxe sur les dividendes qui devrait rapporter 800 millions. Pour le reste et en plus du programme initial de Hollande (augmentation des droits de donation, de l’ISF…) une idée fait son chemin : augmenter la TVA qui passerait de 19,6 à 20 ou 20,6 %. Rendement entre 3 et 7 milliards. Vont-ils oser ? Comme le dit le Canard, cela nous promettrait « une franche séance de rigolade : à peine supprimée -comme promis par Hollande- , la TVA sociale à 2 % de Sarko ressusciterait aussitôt sous la forme d’une augmentation de la TVA « pas sociale » celle-là. »

Comme on le voit nos amis sociaux-libéraux ont une façon bien à eux d’interpréter les aspirations à un changement radical qui se sont manifestées ces derniers mois. Il va falloir leur envoyer quelques tonnes de lettres ouvertes pour leur dessiller les yeux et donner du porte-voix pour leur déboucher les esgourdes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :